La valise

Sergueï Dovlatov

Traduit du russe par Jacques Michaut-Paternò

Huit objets sortis de la valise de Dovlatov lors de son exil sont autant de prétextes à des récits autobiographiques.

Chacun de ces objets lui rappellera une histoire particulière de sa vie en URSS; des histoires qu’il racontera avec concision dans des textes haletants, drôles et au rythme nerveux.

La valise a une composition particulière («cubique» dira le critique Elisseïev) qui lui donne un cadre très intime où affleurent plus que jamais nostalgie et tristesse face à l’absurde. Mais, comme toujours chez Dovlatov, c'est la dérision et l’ironie tendre qui l'emportent.

CHF 17 / € 14

Ajouter au panier

Acheter au format ePub

Huit objets sortis de la valise de Dovlatov lors de son exil sont autant de prétextes à des récits autobiographiques :

- Les chaussettes finlandaises
- Les chaussures du maire
- Un costume croisé convenable
- Le ceinturon d’officier
- La veste de Fernand Léger
- La chemise en popeline
- La chapka
- Les gants d’automobiliste

Les soviétiques avaient droit à trois valises en quittant l’URSS; Dovlatov se surprend à n’en réunir qu’une. Une en carton recouverte de toile avec au fond une reproduction sur un vieux journal de Karl Marx et sur le couvercle, une photographie du poète Joseph Brodsky. Entre les deux, toute sa vie à Leningrad.

Chacun de ces objets lui rappellera une histoire particulière de sa vie en URSS; des histoires qu’il racontera avec concision dans des textes haletants, drôle et au rythme nerveux.

La valise est un livre de récits à la composition particulière («cubique» dira le critique Elisseïev) lui donne un cadre très intime où affleurent plus que jamais nostalgie et tristesse face à l’absurde. Mais, comme toujours chez Dovlatov, c'est la dérision et l’ironie tendre qui l'emportent.

extrait-debut-valise.pdf (PDF)

  • Présentation dans La Grande librairie grâce à Damien Malfait de la librairie du Boulevard à Genève: «Il nous décrit à travers huit petits textes absolument délicieux, drôles, surréalistes, ce qu'il y a dans cette valise. À découvrir absolument si vous avez envie de rire de façon intelligente.»
  • «Nul n'est prophète en son pays tel Dovlatov». Page entière dans Le Temps par Marco Dogliotti, 15.08.2021.
  • «Le Compagnon des humbles», superbe article de Maxime Maillard dans Le Courrier, 10.06.2021.
  • «L'oeuvre puissante de Dovlatov, une des plus belles plumes de Russie», Les lecteurs, 3.05.2021.
  • Une présentation détaillée de La valise sur Pativore, 17.09.2021.
  • Une étude scientifique sur «L'Usage symbolique du monde des objets» chez Dovlatov par Catherine Gery sur le site de l'INALCO

 

Nul n'est prophète en sa Russie dans Le temps

Contraint à l’exil après une vie dans les marges, Sergueï Dovlatov n’a eu de cesse de raconter son pays et ses dérives. «La Valise» donne toute la mesure de sa douce ironie

La fiche de presse et la couverture en HD sont à télécharger ci-après.

fiche-presse-valise.pdf
Télécharger (PDF - 520.32k)


la-valise-dovla-couv-la-baconniere.png
Télécharger (PNG - 770.72k)

Titre La valise
Auteur Sergueï Dovlatov
Traducteur Traduit du russe par Jacques Michaut-Paternò
Date de parution 22/04/2021
Format Poche
Nombre de pages 176
ISBN 978-2-88960-045-8
Sergueï Dovlatov

Sergueï Dovlatov (1941-1990) est né dans l’Est de la Russie. Journaliste dans des journaux de province, il ne sera jamais publié de son vivant en Union Soviétique, où ses écrits sont taxés d’«idéologiquement hostiles». Il émigre aux États-Unis en 1978 (à 37 ans). Ses écrits, romans et nouvelles, des comédies autobiographiques, y sont enfin publiés, notamment dans The New Yorker. Il est aujourd'hui unanimement acclamé par la critique russe et ses récits sont très populaires en Russie.

Fiche auteur

Connexion

Mot de passe perdu ?

Créer un compte