Federigo Tozzi

Federigo Tozzi est né à Sienne en 1883 dans une famille de la petite bourgeoisie. Il vit une adolescence torturée. La mort précoce de sa mère, des rapports anguleux avec un père autoritaire n’y sont pas pour rien. Passionné par la littérature même s’il est un étudiant médiocre, il écrira tout au long de sa courte existence. Collaborateur de diverses revues et journaux, ses écrits furent publiés chez Treves, un des éditeurs les plus prestigieux de l’entre-deux-guerres. La rencontre du romancier et critique Giuseppe Antonio Borgese et l’aide désintéressée de Pirandello lui permettent de trouver sa place. Il publie son œuvre maîtresse, Les yeux fermés en 1919. Mais il meurt prématurément à l’âge de 37 ans de la grippe espagnole, comme Apollinaire. Longtemps méconnu du grand public, il est aujourd’hui tenu, avec Italo Svevo et Luigi Pirandello, pour l’un des écrivains les plus originaux et novateurs du XXe siècle italien.

Extraits de presse

Abel et Caïn dans une ferme en Toscane dans L'Opinion, In folio

Témoignage sur la crise qui a frappé au début du siècle les petits propriétaires terriens, et sur le dégoût de l’auteur devant la décrépitude des valeurs traditionnelles d’honnêteté, foulées aux pieds par des vautours sans scrupule. L’incapacité pathétique de Remigio à régner réellement sur ses terres, reflet de l’échec de l’auteur, confère à ce personnage une place parmi les anti-héros défaitistes de la littérature de l’époque, révélatrice d’une crise de la conscience européenne. Sous un autre angle, Le Domaine
est une peinture vivante et charnelle du monde paysan de Toscane, riche en détail sur les méthodes de travail, les coutumes, la culture populaire ou la gastronomie. Indépendamment de ces aspects historiques et locaux, on peut prendre ce beau roman comme un grand drame à la résonance universelle et aux accents quasi bibliques, une variation sur le thème du duel entre frères ennemis et du meurtre d’Abel par Caïn. – Bernard Quitiny

Connexion

Mot de passe perdu ?

Créer un compte