David Bowie

Lector in fabula

Yann Courtiau

David Bowie - Lector in fabula dresse un portrait de David Bowie en lecteur omnivore et vorace. Cet essai part de la constatation que la lecture n’accompagne pas seulement sa création artistique mais présage aussi des grands mouvements de sa vie. 

CHF 24.50 / € 20

Ajouter au panier

Au milieu des années 1970, sur le tournage du film L’Homme qui venait d’ailleurs, David Bowie avait emporté avec lui plus d’une centaine de livres pour couvrir les onze semaines à venir. Entre chaque scène, il se plongeait dans la lecture. Le découvrant ainsi, le cinéaste Nicolas Roeg lui aurait dit, ironiquement: «Ton gros problème, David, c’est que tu ne lis pas assez.» Bowie lui aurait naïvement répondu: «Que devrais-je lire d’autre?»

David Bowie - Lector in fabula dresse un portrait de David Bowie en lecteur omnivore et vorace. Cet essai part de la constatation que la lecture n’accompagne pas seulement sa création artistique mais présage aussi des grands mouvements de sa vie. Il explore principalement, mais pas exclusivement, la liste des cent titres préférés de Bowie qu’il établit à l’occasion de l’exposition David Bowie Is en 2013. On y retrouve Kerouac, Anthony Burgess, Evelyn Waugh, Yukio Mishima et des auteurs moins connus comme Anatole Broyard ou Muriel Spark. La littérature est au centre de la vie de l’artiste qui en réponse au questionnaire de Proust sur son idée du bonheur parfait, dit tout simplement: la lecture.

Jim Jarmusch disait à propos du cinéma, qu’autrefois, lorsqu’un personnage montait dans un taxi, il en redescendait déjà à la scène suivante. Il manquait quelque chose et cette omission était justement ce qui intéressait Jarmusch! J’ai eu la même frustration lorsque j’ai appris que David Bowie avait été un «lecteur vorace». Je ne pouvais me satisfaire de l’information un peu superficielle que «David Bowie aimait Jack Kerouac». Ici aussi, il manquait des scènes au film. Je voulais savoir ce qu’il s’était passé lorsque David Bowie était monté dans le taxi conduit par l’auteur de Sur la route. Après tout, la lecture est un véhicule. David Bowie nous a laissé une liste de livres, et cette liste de voyages littéraires avait des histoires à raconter, j’en avais le pressentiment. Il n’était pas «simplement» un lecteur de Jack Kerouac, de Nabokov, d’Orwell, de Chatwin et un fervent admirateur de Mishima, non, il lisait des auteurs comme John Rechy, Anatole Broyard, Sarah Waters, Muriel Spark ou encore Keith Waterhouse pour de très bonnes raisons. David Bowie s’éduquait par la lecture, c’était le lieu où il éprouvait sa liberté: car lire est une aventure, une conquête, c’est aussi une manière de répondre à nos inquiétudes ou parfois d’accentuer de manière vertigineuse certains de nos fantasmes (et Bowie en avait pas mal en réserve!)

Coups de ♥  en librairie:

«Yann Courtiau, déjà auteur d’un essai ambitieux et décalé sur la musique, livre cette fois un texte plutôt oblique sur la légende David Bowie, à travers la bibliothèque de l’artiste. Oui, le Thin White Duke était un gros lecteur, et plutôt un (très) bon lecteur. Un des livres de l’année par sa pertinence et son érudition. En plus c’est magnifiquement édité par les éditions La Baconnière !»  – Cultures obliques à Marseille

David Bowie aux mille livres dans Le Courrier

Yann Courtiau revisite la vie, la carrière et les métamorphoses de l’icône pop à travers le prisme de ses lectures favorites. Enlivrant. – Maxime Maillard

David Bowie par Yann Courtiau dans Radio Vostok

Yann Courtiau sort le livre Lector in Fabula, qui s'appuie sur les très nombreuses lectures de David Bowie. L'auteur nous parle des ponts entre la musique et ses lectures. Il s'est inspiré d'une liste d'ouvrages que Bowie a laissé et qui nous montre ses goûts très variés en littérature.

David Bowie, un lecteur dans l'histoire dans Le Temps

Saviez-vous que David Bowie associait la lecture à l'idée du parfait bonheur? Qu'il était un lecteur compulsif et maniaque vivant entouré de livres? Ses critiques et biographes ont exploré de long en large de quelle manière l'artiste, au cours de sa carrière longue de cinq décennies, a puisé dans la musique, les arts plastiques, la mode, le théâtre pour incarner d'innombrables avatars et renouveler son langage. De quelle manière en retour il a profondément influencé tous ces domaines. Son portrait en lecteur restait cependant à faire. Yann Courtiau s'y est employé. – Marco Dogliotti

David Bowie, Let's Read! dans Quartier Livre - RTS

Après Frictions, premier livre explorant les influences réciproques de la musique rock et de la littérature, Yann Courtiau consacre un nouvel ouvrage à David Bowie. Avec David Bowie. lector in fabula, lʹauteur genevois livre le portrait dʹun Bowie fou de littérature, nourrissant sa création de lectures aussi insolites qu’inspirantes.

 

 

 

Yann Courtiau: photo portrait
Télécharger (JPG - 849.8k)

David Bowie. Lector in Fabula: fiche de presse
Télécharger (PDF - 1.24 MB)

Titre David Bowie
Auteur Yann Courtiau
Date de parution 27/10/2022
Format 14 x 21 cm
Nombre de pages 144
ISBN 9782889600922
Yann Courtiau

Ancien disquaire, DJ à ses heures perdues, Yann Courtiau est libraire à Genève: après avoir été responsable de la librairie indépendante et littéraire Le Rameau d’Or, il est aujourd'hui libraire chez Payot Genève.

Fiche auteur

Connexion

Mot de passe perdu ?

Créer un compte